Avant l’entrée en formation

SE DOCUMENTER

Assurez-vous que le métier de professionnel·le du canyonisme corresponde bien à votre projet professionnel. Pour cela, vous pouvez consulter la page dédié aux contenus de formation sur ce site.

Il est aussi primordial de bien vous renseigner sur la formation au DEJEPS mention canyonisme : son organisation pédagogique et temporelle. En effet, en plus des contenus axés sur le cœur de métier (technique de sécurité et enseignement de l’activité), une grande partie de la formation est orientée sur l’acquisition des compétences du concepteur et coordonnateur de projets.

FOCUS SUR L’HONORABILITÉ

PRÉPARER SON DOSSIER D’INSCRIPTION

De nombreuses tâches administratives vont se présenter à vous. Il est attendu une rigueur dans la complétude des documents ainsi que dans le respect des délais.

Pour commencer, il faut vous inscrire sur le site web du CREPS. Votre dossier d’inscription doit être complet et validé avant la date butoir indiquée en bas de la page du DEJEPS Canyon sur le site du CREPS.

L’entrée en formation

L’entrée en formation au DEJEPS mention canyonisme  s’effectue en trois étapes successives :

      1. Le test des exigences préalables à l’entrée en formation (TEP);
      2. Le test de sélection parmi les candidats réussissant les TEP (pas systématique);
      3. Le positionnement.

 

 

LE TEST DES EXIGENCES PRÉALABLES (TEP)

 

Les exigences préalables requises pour accéder à la formation sont détaillées dans l’ Arrêté du 22 mai 2017 modifiant l’arrêté du 26 mai 2010 portant création de la mention  » canyonisme  » du diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, spécialité  » perfectionnement sportif «     .

Il est procédé à la vérification de ces exigences au moyen de :

  • La production d’une attestation de natation
  • Un test d’exigences préalables articulé autour de trois épreuves :
    • Un entretien sur liste de courses;
    • Un parcours d’aisance sur corde;
    • Un parcours en canyon.

Important: modifications prévues

L’Arrêté susmentionné a fait l’objet d’un travail de réécriture. L’application du nouveau texte règlementaire est prévue pour mars 2024.

Par conséquent, si vous vous préparez pour entrer en formation en 2025, il faut prendre en compte que les modalités des TEP vont changer.

Pour 2024, sauf avis contraire, il ne devrait pas y avoir de modifications quant aux modalités des TEP.

Nous détaillons ci-dessous différentes vérifications des exigences préalables en précisant les changements prévus à partir de 2024.

 

 

L’attestation aquatique

 

Ce document est à produire de votre côté en vous présentant auprès d’une personne titulaire d’une qualification d’encadrement des activités aquatiques et de la natation. De manière générale, rendez-vous dans une piscine municipale et demandez un maître-nageur.

Exigences de l’attestation :

Aptitude à effectuer un parcours de cinquante mètres en nage libre avec départ plongé et récupération d’un objet immergé à deux mètres de profondeur. (Extrait de l’arrêté du 22 mai 2017) 

Modifications prévues en 2024:

Production d’une attestation de la réalisation de cinquante mètres nage libre en établissement de baignade, départ plongé avec récupération, à la fin de la dernière longueur, d’un objet immergé à deux mètres de profondeur maximum.

Canyon de Chichin: Lieu de formation au DEJEPS mention canyonisme du CREPS de Vallon Pont d'Arc

L’ENTRETIEN SUR LISTE DE COURSES

 

Attendus : être capable de justifier d’une expérience de pratiquant du canyonisme en autonomie.

Cet entretien porte sur la production d’une liste de réalisation en autonomie, dans les cinq dernières années, de vingt canyons de niveau technique 3.3.II selon la classification établie par la fédération ayant reçu délégation pour le canyonisme.

 

Ce qui devrait changer en 2024:

L’entretien : la notion de capacité d’analyse de son expérience et de sa pratique est clairement indiquée.

La liste :

      • Les canyons devront être réalisés parmi deux types de roches encaissantes différentes (minimum)
      • 10 canyons d’un niveau technique V3 A3 II
      • 5 canyons d’un niveau technique A4
      • 5 canyons d’un niveau technique V4
      • 5 canyons d’un niveau technique V4 A4 III

LE PARCOURS D’AISANCE SUR CORDE

(Cf. de l’arrêté du 22 mai 2017 pour plus de détails)

Le candidat doit démontrer en sécurité les gestes techniques élémentaires de la progression sur corde. Cela peut être sur structure artificielle, en site naturel de type falaise ou en canyon sec.

Les déplacements se font avec un sac de portage d’un poids de huit kilogrammes hors boissons, sur des cordes préinstallées par l’établissement organisateur.

Le temps imparti est calculé sur la base de celui des ouvreurs, augmenté de 100% pour les hommes et de 120% pour les femmes.

 

Ce qui devrait changer avec le nouvel arrêté pour l’entretien sur liste de courses :

Le sac lesté de 8kg est supprimé ce qui entraine aussi la suppression de la différence des temps hommes/femmes. Le temps imparti sera donc : celui des ouvreurs augmenté de 100% pour les hommes et pour les femmes.

La sélection

 

 

Dans le cas où il y aurait plus d’inscrit·es en formation que la capacité d’accueil du CREPS, le CREPS devra organiser un test de sélection. Ce test de sélection est propre à chaque organisme de formation.

Le premier critère de sélection est que les TEP aient été validés moins de 18 mois avant l’entrée en formation. Ensuite, la sélection se fait sur la base d’un dossier envoyé lors de  l’inscription qui permettra le déroulement d’un entretien de 30 minutes dont voici les attendus :

    • une présentation du projet professionnel : pourquoi choisir le métier de monitrice / moniteur de canyonisme ? Dans quelle·s finalité·s ?
    • une présentation de l’intention de projet en vue de l’acquisition des UC1 et UC2 : le candidat doit se poser la question des thématiques qui l’attirent,
    • la présentation des structures de stages en entreprise et des tuteurs ou tutrices identifié-e-s : cela pour inciter le candidat à commencer à se constituer un réseau professionnel et optimiser l’alternance,
    • plusieurs questions visant à vérifier l’expérience dans la pratique du canyonisme au-delà des épreuves techniques des TEP. L’équipe de formation du CREPS est très attachée à la polyvalence de pratique, la richesse des expériences, la connaissance du milieu et la culture de l’activité des candidats.

Enfin, le test de sélection est complété par une épreuve en terrain variée (C.O, nage, progression sur corde, etc.) dans le but de pouvoir vérifier la capacité d’adaptation  et l’implication collective des candidat·es.

"Passer" un DEJEPS c'est s'engager dans une formation professionnelle !

Se projeter sur le métier est une condition de réussite du cursus. Avoir une idée de son avenir professionnel va donner du sens au contenu car le stagiaire va alors utiliser la formation pour explorer et approfondir les thématiques qui l’intéresse a travers la formation et la certification des UC1 et UC2.

Il est ainsi vivement conseillé aux candidats de venir en formation avec une idée de projet et de tutorat.

Le positionnement

 

 

Il s’agit du premier jour de formation. Il se déroule après les TEP et le test de sélection.

Le positionnement consiste :

    • en une présentation du CREPS Auvergne-Rhône-Alpes et de l’équipe pédagogique;
    • en une information précise sur le déroulé de la formation, les compétences développées par chaque module ainsi que la nature des évaluations certificatives;
    • en une information sur le stage en milieu professionnel pour permettre au stagiaire d’anticiper la recherche de sa structure d’accueil et de son tuteur;
    • en un entretien qui vise à individualiser le parcours de chaque stagiaire en fonction de ses expériences antérieures : c’est uniquement lors de cet entretien que le stagiaire peut faire une demande d’allégement de formation.

Au terme du positionnement, le CREPS Auvergne-Rhône-Alpes enverra un contrat de formation à chaque stagiaire récapitulant le parcours de formation individualisé.

L'individualisation du parcours de formation

Il revêt deux formes :

La dispense de formation et de certifications d’ordre réglementaire.

Le candidat doit posséder une qualification mentionnée dans l’Arrêté cadre de la mention canyonisme du DEJEPS.

Rappel: un nouvel arrêté sera mis en application au printemps 2024.

L’allégement de suivi d’un module de formation. Il est proposé par la commission de positionnement au vu des expériences antérieures de formation, bénévoles ou professionnelles. Aucun allègement n’est acquis et ne peut être prononcé avant le positionnement. L’allégement ne concerne pas les certifications.